Découvrez San Francisco, une ville mythique au cœur d’une destination de rêve

Histoire de la ville de San Francisco : du XVIe à l’ascension technologique

San Francisco est l’une des villes phares des USA pour de nombreuses raisons. L’une d’entre elles est sa magnifique histoire qui attire des millions de touristes. En effet, cette terre a été la scène de nombreux tumultes entre les Espagnols, les Portugais, les Russes et les Indigènes. Ces faits sont les pierres angulaires qui ont permis à cette ville de connaître son essor actuel. Intéressant n’est-ce pas ? Voici donc la fabuleuse histoire de la ville de San Francisco !

Ville San Francisco : les Espagnols comme premiers conquérants

Les tribus indigènes ont, pendant des centaines d’années, été les occupants de la baie de San Francisco. Les propriétaires de cette région étaient des Indiens de la tribu Ohlones. Ils régnaient en maître jusqu’au 28 septembre 1542, date à laquelle le premier étranger posa les pieds dans la région. D’origine espagnole, il s’appelait Juan Rodriguez Cabrillo. 

Il a fallu attendre 35 ans plus tard, en 1577, pour voir apparaître un nouvel étranger d’origine britannique. Séduit par le potentiel de l’ancien San Francisco, le Capitaine Francis Drake le surnomme la « Nouvelle Albion ». Toutefois, les Espagnols jésuites étaient déjà majoritairement installés à cette époque. Cela a été favorisé par les multiples excursions d’évangélisation faites sur ces terres. 

Cet état de choses ne dura pas longtemps, car les jésuites furent bannis de leurs propriétés. Cette décision a été prise en 1767 par le roi d’Espagne Charles III. Dès 1769, une vaste campagne de déguerpissement a été menée à l’encontre de ces missionnaires évangéliques. Le souverain a chargé les sieurs Gaspard de Portola et Junipero Serra du remplacement des anciens résidents par des moines franciscains. 

Baie San Francisco : l’arrivée des Portugais, Russes et Mexicains

Histoire San Francisco

Dès l’an 1776, une prison et une mission au nom de Saint-François-d’Assise furent construites dans la ville de San Francisco. Cette église est également appelée la  « mission Dolores ». La dénomination actuelle de cette cité de la Silicon Valley provient du nom « Saint François d’Assise ». Il faut souligner que ces bâtisses ont été faites sous les ordres du portugais Juan Bautista de Anza.  

Outre le Portugais, un autre explorateur s’intéressa à cette partie des États-Unis. Il s’agit de Georges Vancouver dont la base s’installa à proximité de la base franciscaine espagnole. Surnommé « Yerba Buena », ce hameau était le refuge de nombreux visiteurs venus des quatre coins de l’Europe et de l’Amérique. Il s’agit en l’occurrence des Anglais, des Russes et d’autres ressortissants de pays européens. 

Suite à cette arrivée massive de colons, l’Espagne a fini par se désintéresser de cette partie de la Californie. Cet abandon a permis aux Russes de prendre à leur compte l’histoire de la ville de San Francisco. Ils créèrent donc une forteresse en 1812, baptisée  « Fuerte Ross » (Fort Ross). Ce campement russe se trouvait à côté de la grande ville San Francisco. 

Par ailleurs, en 1822, le Mexique est devenu le pays gouvernant de San Francisco. En effet, après son indépendance du joug espagnol et le départ des Espagnols, les Mexicains en firent leur nouveau fief. Cela explique le délaissement de Saint-François-d’Assise à cette même période. 

Course vers l’or : une partie clé de l’histoire de la ville de San Francisco

L’occupation mexicaine est défaite sous la tutelle de John Drake Sloat. En effet, San Francisco va retrouver son indépendance et obtenir le statut de « territoire d’Amérique » en l’an 1846. Pour concrétiser ce nouveau changement, les nouveaux dirigeants de la ville l’ont rebaptisé « San Francisco ». Cette appellation du 30 janvier 1847 est restée intacte jusqu’à ce jour. 

Dès l’an 1848, l’histoire de la ville de San Francisco a connu un autre revirement avec la découverte de l’or. Cette grande trouvaille a été faite dans la vallée de Coloma, et cela a causé une immigration massive vers cette région. Après le rachat de la vallée par le Suisse John Sutter, la Californie changea temporairement de nom. Elle fut renommée la Nouvelle-Helvétie. 

San Francisco : avancées au 19e et au 20e siècle

Il est indéniable que la ruée vers l’or a permis un réel accroissement économique à la ville de San Francisco. Grâce à ce métal précieux, elle est devenue la plus grande cité de l’ouest de l’Amérique. Ensuite, il y a eu le train à vapeur en 1869, avec son lot d’avantages et d’inconvénients. L’un des faits marquants de cette époque est la discrimination engendrée par les Anglais vis-à-vis des populations chinoises, espagnoles et japonaises. 

D’autres évènements, outre que la ruée, ont été recensés dans la ville au cours du 20e siècle. Parmi eux, on peut citer : 

  • L’hébergement du siège de l’Exposition Internationale du Panama et du Pacifique en 1915. Cette décision a été prise à cause de la rapide reconstruction de la ville après le tremblement de terre de 1906 ;
  • Le début d’une nouvelle ère économique grâce à l’inauguration du canal de Panama en 1914 ;
  • La construction du pont reliant San Francisco à Oakland en 1936 ;
  • La construction du célèbre Golden Gate en 1937. 

Il faut ajouter que la Seconde Guerre mondiale a été aussi un propulseur dans l’évolution de San Francisco. De nombreux sites navals se construisent, faisant de cette ville le principal atout maritime du pays devant Los Angeles

Même après la guerre, cette ville a joué un rôle important dans la construction de la paix mondiale. En effet, le premier conseil des nations ayant abouti à la création de l’ONU a eu lieu en son sein. 

San Francisco : Histoire de la ville aujourd’hui

De nos jours, la ville de San Francisco est célèbre pour sa culture homogène. Il s’y déroule la majorité des festivals organisés en Californie. Grâce à sa richesse en silicone, elle a ouvert la porte aux entreprises technologiques. Ce qui en fait un atout financier non négligeable pour les États-Unis. Sa localisation par rapport à la Silicon Valley est donc un grand précurseur de ce développement. 

L’histoire de la ville de San Francisco est très attrayante. Grâce à elle, des milliers de gens sont intéressés par la visite de cette ville. D’ailleurs, sa réputation est d’être la ville américaine la plus ouverte. Cela témoigne que la grande diversité ethnique d’autrefois a subsisté jusqu’à ce jour.

Informations pratiques

Retrouvez sur le web des informations complémentaires pour connaître l’histoire de la ville :

Ces informations pourraient vous intéresser

Cette information vous a-t-elle été utile ?

Partagez !

Vous êtes ici