Découvrez San Francisco, une ville mythique au cœur d’une destination de rêve

The Castro à San Francisco : Visiter plus qu’un simple quartier de la ville

La diversité de la ville de San Francisco n’est plus à démontrer. Entre sa baie et ses collines, son pont mythique, l’ancienne prison Alcatraz et tous les autres sites, il est évident que la ville dispose d’un patrimoine historique fort impressionnant.

Zoom sur le quartier de Castro à San Francisco, l’un des plus emblématiques de la ville. Surtout pour son importante communauté LGBT. 

The Castro : un quartier de San Francisco rempli d’histoires

C’est dans les années 1940 qu’« Eureka Valley » est devenu The Castro. Jusque-là, rien de particulier. Le quartier était notamment habité par des immigrants irlandais. Puis, au cours de la Deuxième Guerre Mondiale, des homosexuels s’y installent. L’accueil y étant largement mieux qu’ailleurs. 

Tout a rapidement évolué à partir de 1978. Harvey Milk, qui ne cachait pas être homosexuel, est élu conseiller municipal. C’est la première fois qu’un homme politique reconnaissait ouvertement son homosexualité ! Et pour couronner le tout, Milk a demandé à Gilbert Baker de mettre en place un symbole de fierté permettant de distinguer la communauté gay. C’est ainsi que le drapeau arc-en-ciel est né !

Historique ! Le quartier gay de San Francisco se faisait ainsi connaître de par le monde entier. 

Mais ce n’est pas tout. Quelques mois après, en novembre de la même année, Harvey Milk et George Moscone, à ce moment maire de ville, se faisaient assassiner par Dan White, membre du conseil de surveillance. Plus tard, White sera jugé pour homicide involontaire avec seulement quelques années de prison. Ce qui, bien évidemment, n’a pas plu à la population et a engendré de nombreuses émeutes et luttes pour la reconnaissance des LGBT.  

Aujourd’hui, on reconnaît au Castro District la naissance du drapeau arc-en-ciel, mais il est également célèbre pour son mouvement contestataire et anticonformiste de contre-culture. Castro est d’ailleurs surnommé « quartier gay ». Impossible de circuler dans les rues sans observer les symboles de sa grande communauté LGBT. 

Petite visite à Castro ? Ce que vous devez absolument voir 

Castro

Castro Street Fair

Pourquoi ne pas commencer votre visite en rendant hommage à Harvey Milk, celui qui a tout changé pour le quartier ? C’est aussi lui qui a créé le Castro Street Fair en 1974, une splendide foire culturelle qui s’anime tous les premiers dimanches du mois d’octobre. Pour y assister, il faudrait prévoir votre visite pour fin septembre-début octobre. Mais une chose est sûre, vous n’allez pas regretter. Entre les spectacles de rue, les expositions d’artistes et les collectes de fonds, vous ne pouvez pas vous ennuyer !

Castro Street

Les rues de Castro à elles seules regorgent de beaucoup d’histoires. Flânez dans les boutiques, les bars et profitez-en pour goûter les spécialités locales dans les restaurants. Les rues du quartier restent animées quelle que soit l’heure. C’est l’occasion de vous faire une idée de la vie résidentielle dans le quartier. Et vous ne manquerez certainement pas le drapeau arc-en-ciel fièrement dressé et qui symbolise le ralliement de la communauté. 

Maisons Victoriennes

Castro, c’est aussi de superbes maisons victoriennes dont l’architecture est à couper le souffle. Faites-y un tour et ne manquez pas de visiter la « Maison bleue, adossée à la colline » située sur la 18th Street. Elle était à Maxime le Forestier, l’auteur, compositeur et interprète français. Et la ville entière en est fière !

Castro Theater

Le Castro Theater est un monument historique depuis 1976. Ce cinéma emblématique mérite véritablement le détour. Il est construit en 1922 par l’architecte Thimothy L. Pflueger, celui-là même qui est également à l’origine de la création du Paramount Theater et de bien d’autres cinémas célèbres. Le Castro Theater est de style baroque colonial espagnol et il compte aujourd’hui 1 407 places. 

Street Art

La ville de San Francisco est connue pour ses sublimes peintures murales de rue. Mais à Castro, l’art de rue est tout ce qu’il y a de plus unique, encore plus ces dernières années. C’est la représentation même de la culture queer. Les créateurs et les sujets expriment une renaissance de l’art queer encore jamais vue. Allez découvrir les fresques murales de la 16e rue et vous verrez par vous-même. C’est tout près de l’intersection Market Street. 

The Pink Triangle Park

Le triangle rose est le symbole avec lequel les homosexuels étaient identifiés dans les camps de concentration nazis. La communauté gay l’adopte comme symbole de protestation. The Pink Triangle Park est donc le lieu de mémoire des victimes opprimées par le régime nazi. On le trouve au croisement de Market St et de 17th St. Il est facile de passer devant ce mémorial sans y prêter attention. Maintenant que vous avez l’adresse, n’oubliez pas d’y faire un tour. 

Ces sites aux alentours de Castro qui méritent le détour

Tout simplement à quelques centaines de mètres de The Castro, vous trouverez d’attrayantes zones résidentielles aux allures charmeuses et enchanteresses. 

Corona Heights Park est une colline qui offre une vue exceptionnelle de la ville à 360°. Il se trouve à 800 m de Castro St. Et vous y trouverez le musée des sciences Randall. Cela vaut le détour pour prendre de jolies photos et capturer vos moments de bonheur. 

En haut de la colline, vous avez Twin Peaks, le point le plus culminant de la ville. Si vous avez le courage de vous y rendre, vous ne regretterez absolument pas la vue. Spectaculaire !

Et à quelques kilomètres, vous pouvez visiter Mission District, historiquement le premier quartier de San Francisco et surtout l’un des plus animés !

Informations pratiques

Retrouvez sur le web des informations complémentaires pour visiter le quartier :

Ces informations pourraient vous intéresser

Cette information vous a-t-elle été utile ?

Partagez !

Vous êtes ici